Playbook Paris: Macron met le feu au lac — Une borne à dépasser — La thérapie Playbook

Playbook Paris: Macron met le feu au lac — Une borne à dépasser — La thérapie Playbook
Опубликовано: Thursday, 30 March 2023 06:09

Présenté par Universcience

Par ELISA BERTHOLOMEY

Avec ANTHONY LATTIER

PRÉSENTÉ PAR

Universcience

Envoyez vos infos | Abonnez-vous gratuitement | Voir dans le navigateur

Bonjour à toutes et à tous, excellent réveil, nous sommes jeudi 30 mars 2023. Playbook ne pensait pas provoquer un tel séisme en vous narrant hier les aventures de la proposition de loi sur la ruralité du député Frédéric Valletoux. L’élu Horizons estimait s’être fait voler son texte, qui s’était retrouvé dans les mains du groupe des sénateurs macronistes RDPI, après avoir transité par le ministère des Collectivités territoriales. Si la rédaction des articles de la PPL des sénateurs avait été un peu retravaillée par rapport au texte initial, l’exposé des motifs était lui pratiquement identique.

Envol de PPL. Alors que la majorité présidentielle essaye de mettre de l’huile dans ses rouages, le groupe de François Patriat a décidé, après la parution de votre infolettre, de retirer sa proposition de loi, histoire d’apaiser les choses avec ses partenaires d’Horizons à l’Assemblée. L’ouvrage sera remis sur le métier : les sénateurs et Frédéric Valletoux ont prévu de se retrouver aujourd’hui pour reprendre une “démarche de manière propre et constructive”. Playbook ne prend pas d’honoraires — pour les thérapies familiales, la première séance est gratuite.

PLAN EAU

MANU SOUS L’EAU. Emmanuel Macron se rend aujourd’hui à Savines-le-Lac, à une trentaine de kilomètres de Gap dans les Hautes-Alpes, pour dévoiler le très attendu “plan Eau”. Pensé pour lutter contre la sécheresse et le réchauffement climatique après un hiver particulièrement pauvre en pluie, il contiendra une cinquantaine de mesures qui couvriront divers secteurs comme l’agriculture, l’industrie ou le tourisme. Objectif : améliorer la gestion de l’eau et engager une planification à horizon 2030.

L’enlèvement de Savines. Piloté par Christophe Béchu, le plan devait initialement être présenté par la Première ministre la semaine dernière, avant que l’actualité autour de la réforme des retraites ne rattrape l’exécutif. Le président a finalement décidé de le reprendre à son compte. Une bonne idée, à en croire un ministre avec qui Playbook prenait un café hier matin. L’eau est “un sujet dont on parle énormément en province”, et même “le troisième sujet de conversation”. C’est précis.

**Un message de Universcience: Découvrez les résultats du Baromètre de l’esprit critique 2023 d’Universcience (Établissement public du Palais de la découverte et de la Cité des sciences et de l’industrie).**

Le lac des signes. Ce déplacement est surtout un excellent prétexte offert à Emmanuel Macron pour sortir la tête de l’eau (pardon) et renouer avec le terrain. Entre ses voyages officiels à l’étranger et l’interminable séquence retraites, le chef de l’Etat n’a pas effectué de déplacement “dans les territoires” depuis… deux mois. “Il veut se montrer et faire un dépla secure“, nous textotait via un Telegram un conseiller de l’exécutif hier.

Le feu au lac. Alors que la CGT des Hautes-Alpes a prévu de se mobiliser pour “accueillir” le président, l’Elysée a voulu tout cadenasser. Le Palais n’a confirmé ce déplacement qu’hier en début d’après-midi, laissant quelques heures à peine à la presse pour s’organiser. Emmanuel Macron va prononcer un discours face à un public trié sur le volet dans un lieu qui n’a pas été choisi au hasard : près du lac de Serre-Ponçon, le plus grand réservoir d’eau douce d’Europe. “Une sorte de méga, méga-bassine”, nous précisait un bon connaisseur du dossier, en comparaison avec le projet de Sainte-Soline.

Mind the Gap. Ce choix étonne et inquiète jusqu’au sein du gouvernement où l’on se préoccupait hier de l’image d’un président parlant sobriété et production agricole à côté d’une énorme retenue d’eau — qui est, soit dit en passant, le sujet de L’eau vive, un film déchirant de Jean Giono. La visite se tient aussi dans un contexte de violences et de très forte mobilisation contre la construction de méga-bassines à Sainte-Soline, et alors que deux manifestants sont toujours plongés dans le coma. “C’est audacieux, dans le moment, de faire un déplacement de ce type pour le président”, euphémisait un conseiller ministériel au téléphone avec Playbook hier, concluant d’un fataliste : “c’est typiquement Macron”.

RÉFORME DES RETRAITES

PENDANT CE TEMPS… Elisabeth Borne poursuit ses consultations. La Première ministre organise des réunions thématiques cet après-midi sur l’éducation et la mobilité avec les ministres concernés (elle effectuera aussi un déplacement consacré à l’éducation vendredi). Elle s’est entretenue hier avec les chefs de parti de la majorité et a dîné avec Edouard Philippe. Borne recevra enfin l’intersyndicale à Matignon mercredi prochain, a annoncé la CFDT sur le plateau de BFMTV.

Au passage, Playbook aimerait suggérer le nom de Franck Riester pour le prochain prix de l’humour politique. Invité de Public Sénat hier matin, le ministre des Relations avec le Parlement a suggéré que l’échange entre la Première ministre et les syndicats portent “sur les sujets sur lesquels on est d’accord”. Une petite phrase signalée par plusieurs interlocuteurs de votre infolettre, dont un macroniste de la première heure visiblement blasé par les maladresses de communication successives des membres de l’exécutif. Sa capture d’écran était surmontée du commentaire suivant : “Culte.”

TROP PLEIN. Ces derniers jours, c’est un peu la fête à Elisabeth Borne. La presse a largement relayé, en début de semaine, les critiques dont la Première ministre fait l’objet au sein de son camp. L’image de la cheffe du gouvernement dans l’opinion publique se dégrade elle aussi fortement — les Français sont de plus en plus nombreux à la trouver “autoritaire”, “arrogante” et “inquiétante”, selon un sondage Elabe pour BFMTV. Certains au sein de la majorité sentent donc le besoin de voler à son secours. “La Première ministre travaille énormément”, la défendait par exemple hier un ministre de premier plan auprès de votre infolettre, déplorant “les attaques venues de gens avec qui elle devrait travailler en confiance”.

Agenda. Dans l’entourage de Borne, on se plaignait aussi mardi soir “des offs malveillants teintés de misogynie”, alors que se profile le 3 avril, date à laquelle elle égalera la durée du bail d’Edith Cresson à Matignon. Cette date anniversaire est considérée comme un minimum syndical, si vous nous passez l’expression. De l’avis général, et dans les mots d’un conseiller consulté par vote infolettre, “jamais le président ne prendra le risque de la sortir avant”.

À l’ordre du jour. Le sujet de la longévité de Borne rue de Varenne a même été évoqué en réunion de cabinet il y a quelques semaines, a appris Playbook, Aurélien Rousseau, le dir cab, s’amusant d’avoir “passé la date Cazeneuve” et de bientôt franchir “le cap Cresson”.

LÉGISLATIVE PARTIELLE

LA NUPES DERRIERE TAURINE. Après la venue hier soir de François Ruffin en Ariège pour soutenir la candidate LFI Bénédicte Taurine, un meeting commun de la Nupes aura lieu demain soir à Foix avec les représentants des cinq partis de l’union de la gauche, a appris Playbook. Le coordinateur de La France insoumise Manuel Bompard fera notamment le déplacement. Le Parti socialiste sera lui représenté par l’ancien député socialiste, tendance “frondeurs”, Laurent Baumel, désormais conseiller d’Olivier Faure dans la nouvelle direction du parti.

Guéguerre des deux roses. Cette élection partielle dans la première circonscription de l’Ariège ravive les tensions entre les amis d’Oliver Faure — qui soutiennent la candidate Insoumise arrivée en tête du premier tour avec 32% des voix — et Anne Hidalgo, Carole Delga ou encore Nicolas Mayer-Rossignol qui défendent la socialiste dissidente Martine Froger, qualifiée avec 26,4% des suffrages. Le second tour a lieu dimanche.

PLAYBOOK EXPRESS

LE RN SE MET À L’EAU. Le Rassemblement national va monter un groupe de travail à l’Assemblée sur la thématique de… l’eau, a appris notre collègue Antoine Comte. Aux manettes, les députés Edwige Diaz et Philippe Schreck, qui souhaitent “faire des propositions concrètes” sur l’entretien des réseaux de distribution et imaginer des alternatives aux restrictions mises en place en été.

Copieurs. “Les dernières élections ont montré que le RN s’intéresse à tout ce qui touche à la vie des Français”, rétorquait Philippe Schreck à Playbook qui lui demandait pourquoi son parti s’intéresse subitement à une problématique surtout portée jusque-là par Jean-Luc Mélenchon. “Le RN a pris l’habitude de regarder attentivement nos thèmes pour ensuite essayer d’accoler son nom dessus”, pestait un député LFI, dénonçant “un mauvais copier-coller”.

MERCATO. Isabelle Dumont, la conseillère Europe continentale et Turquie d’Emmanuel Macron depuis 2020 va quitter la cellule diplo de l’Élysée. Cette diplomate, ancienne ambassadrice en Ukraine, a été proposée en conseil des ministres avant-hier pour prendre les rênes de l’ambassade de France en Turquie, ont confirmé plusieurs sources diplomatiques à notre collègue Paul de Villepin.

Star. Son nom ne vous dit peut-être rien, mais les fans de diplomatie se souviennent des quelques passages du documentaire Un Président, l’Europe et la guerre, dans lequel Isabelle Dumont, toujours dans l’ombre du PR ou de son sherpa Emmanuel Bonne, tient l’un des principaux rôles. Ses dossiers seront forcément récupérés par une “pointure”, précisait un ancien du 2 rue de l’Élysée qui voyait dans son départ une simple “respiration normale dans la vie d’une cabinet”. “Le job est épuisant”, analysait un autre ex-conseiller diplo du PR.

QATAR. POLITICO ne fait pas que de la thérapie familiale. Nous faisons aussi de l’aide à la reconversion. Un scoop de nos collègues de Bruxelles a conduit un des plus hauts fonctionnaires de la Commission européenne, à quitter son poste à la tête de la DG MOVE (qui s’occupe des transports).

Il y a un mois, nous révélions qu’Henrik Hololei avait accepté des vols gratuits en classe business de la part de Qatar Airways, alors que l’Union négociait un accord sur l’espace aérien avec l’état pétrolier. Des révélations qui ont poussé le responsable vers la sortie… enfin, vers une autre administration, l’INTPA, qui touche aux partenariats internationaux.

AUSSI À L’AGENDA

Emmanuel Macron se rend à Savines-le-Lac, dans les Hautes-Alpes pour présenter le “plan eau” en présence de Christophe Béchu et Marc Fesneau. Il prononcera un discours à 12h30.

Elisabeth Borne préside à 14h30 une réunion sur le thème de l’éducation avec Pap Ndiaye, Carole Grandjean et des parlementaires. Puis à 17 heures une réunion sur l’amélioration de l’accès aux mobilités et au permis de conduire en présence d’Olivier Dussopt, Franck Riester, Carole Grandjean, Clément Beaune et Sonia Backès.

Olivier Dussopt s’entretient à 9 heures avec Thomas Fatome, DG de la Caisse nationale de l’Assurance Maladie. Il reçoit à 13 heures Gilbert Houngbo, DG de l’organisation internationale du travail, Rémy Rioux, DG de l’Agence française du Développement et Carlo Monticelli, gouverneur de la banque de développement du Conseil de l’Europe.

Agnès Pannier-Runacher rencontre à 18h45 John Kerry, envoyé spécial du président des États-Unis pour le climat. François Braun signe à 14h30 un accord permettant le remboursement de la télésurveillance médicale pour améliorer l’accès à la santé des patients. Il s’entretient avec la Pr Brigitte Autran, Présidente du Comité de Veille et d’Anticipation des Risques Sanitaires à 15h45. Le ministre reçoit Patrick Kanner à 16h30.

Assemblée nationale : En séance publique à 9 heures,15 heures et 21h30, suite de l’examen de la proposition de loi sur la lutte contre les arnaques et les dérives des influenceurs sur les réseaux sociaux et suite de la discussion de la proposition de loi visant à protéger les logements contre l’occupation illicite. La commission d’enquête relative aux révélations des Uber Files enchaîne les auditions de 9 heures à 16 heures. A 9h30, la commission d’enquête visant à établir les raisons de la perte de souveraineté énergétique de la France examine un rapport à huis clos. La commission d’enquête relative aux ingérences étrangères auditionne à 15h30 Jean-Maurice Ripert, ancien ambassadeur de France en Russie et en Chine.

Sénat : La délégation aux droits des femmes auditionne à 8h30 la direction générale du travail. La commission des affaires européennes examine à 9 heures le rapport du sénateur Jean-François Rapin.

MATINALES

7h20. RFI : Laurent Jacobelli, député RN de Moselle.

7h30. Public Sénat : Stéphane Ravier, sénateur NI des Bouches-du-Rhône.

7h40. France 2 : Boris Vallaud, président du groupe PS à l’Assemblée nationale … RTL : Alexandra, mère de Chloé, jeune femme battue … RMC : Sonia Backès, secrétaire d’Etat chargée de la citoyenneté.

7h45. Radio J : Pieyre-Alexandre Anglade, député Renaissance des français établis hors de France.

7h50. France Inter : Dominique Rousseau et Anne Levade, professeurs de droit constitutionnel … France Info : Gilles Le Gendre, député Renaissance de Paris.

8h00. Public Sénat : Stéphane Le Foll, maire PS du Mans.

8h15. Europe 1 : Sandrine Rousseau, députée EELV de Paris … CNEWS : Olivia Grégoire, ministre des PME … France 2 : Laurence Tiennot-Herment, présidente du Téléthon … Sud Radio : Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique … Radio Classique : Mathieu Laine, entrepreneur … BFM Business : Emmanuelle Wargon, présidente de la CRE.

8h20. France Inter : Quentin Tarantino, réalisateur.

8h30. France Info : Stanislas Guerini, ministre de la Transformation et de la Fonction publiques… BFMTV/RMC : Dominique Schelcher, président système U … LCI : Christian Estrosi, maire Horizons de Nice.

CARNET

AUJOURD’HUI DANS PARIS INFLUENCE : Jour J pour le grand débat sur les influenceurs … Ce rapport masqué qui résiste à nos assauts … Mettez vos lunettes de soleil : ils rayonnent pour la France ! C’est à 7h30 pour nos abonnés POLITICO Pro.

ANNIVERSAIRES : Guillaume Chiche, ancien député des Deux-Sèvres … Rémy Pointereau, sénateur LR du Cher … Florence Blatrix Contat, sénatrice PS de l’Ain … Manuel Bompard, député LFI des Bouches-du-Rhône … Robert Badinter, ancien ministre de la Justice … Jorys Bovet, député RN de l’Allier … Manon Meunier, députée LFI de Haute-Vienne.

Un grand merci à : Antoine Comte et Paul de Villepin, nos éditeurs Jules Darmanin et Pauline de Saint Remy, Martin Lagrave pour la veille et Grace Stranger pour la mise en ligne.

**Un message de Universcience: Comment les Français voient-ils et pratiquent-ils les sciences ? Quels médias utilisent-ils pour s’informer ? Que pensent-ils de la crise climatique ? Font-ils plus confiance aux chercheurs, aux responsables politiques, aux responsables religieux ou aux influenceurs ? Pour se forger leur opinion, s’appuient-ils plutôt sur leurs intuitions ou sur l’avis d’autrui ? Afin de répondre à ces questions, Universcience vous présente la deuxième édition de son Baromètre de l’esprit critique, réalisé par OpinionWay. Cette année, retrouvez-y également les réponses de la population britannique et le comparatif entre les deux pays. #BaromètreEspritCritique**

ABONNEZ-VOUS aux newsletters de POLITICO (en anglais): Brussels Playbook | London Playbook | London Playbook PM | Playbook Paris | POLITICO Confidential | Sunday Crunch | EU Influence | London Influence | Digital Bridge | China Direct | Berlin Bulletin | D.C. Playbook | D.C. Influence | Global Insider | POLITICO Pro newsletters