Playbook Paris: Le droite tour de Darmanin — Borne consulte — Ukraine : un an de guerre

Playbook Paris: Le droite tour de Darmanin — Borne consulte — Ukraine : un an de guerre
Опубликовано: Friday, 24 February 2023 08:05

Le briefing politique essentiel du matin.




Par ANTHONY LATTIER


Envoyez vos infos | Abonnez-vous gratuitement | Voir dans le navigateur


Bonjour à toutes et à tous, très bon réveil, nous sommes vendredi 24 février 2023. Les symboles comptent en politique. Le tact, aussi : organiser un dîner sur la fin de vie le jour du mercredi des Cendres n’était sans doute pas la meilleure des idées. Pour les plus laïcards d’entre vous, il s’agit du premier jour du Carême, un jour où les fidèles catholiques sont invités à jeûner. C’est pourquoi l’Elysée a reporté la rencontre initialement prévue mercredi soir entre Emmanuel Macron et une quinzaine de personnalités, parmi lesquelles Mgr Eric de Moulins-Beaufort…


PROJET DE LOI IMMIGRATION


LE DROITE TOUR DE DARMANIN. Gérald Darmanin ne ménage pas sa peine pour amadouer députés et sénateurs avant l’arrivée de sa réforme de l’immigration au Parlement mi-mars : il reçoit en moyenne une “bonne dizaine” de parlementaires en tête-à-tête chaque semaine, selon son cabinet. Mais c’est sans nul doute la droite sénatoriale qui est la plus cajolée. Les sénateurs examineront en effet le texte en premier. Et si les Républicains partagent la majorité à la Chambre haute avec l’Union centriste, ce dernier groupe, emmené par Hervé Marseille, est beaucoup moins réservé sur le texte.


Talk to me. Darmanin martèle un message à ses interlocuteurs : “Je suis ouvert”. Il faut dire qu’à ce stade, le texte n’a que peu de chances de passer. La gauche rejette la facilitation des procédures d’expulsions des étrangers et la droite ne veut pas entendre parler de la mise en place de titres de séjour pour les travailleurs étrangers employés dans des “métiers en tensions” — partie du texte défendue par Olivier Dussopt.


+ Canal. Qu’à cela ne tienne. Le ministre s’appuie notamment dans sa campagne de séduction sur son conseiller parlementaire, Grégory Canal. Cet ex de Matignon période Fillon a l’avantage, aux yeux de la majorité sénatoriale, de bien connaître le jeu parlementaire, mais surtout la droite. Canal est conseiller de Paris dans le groupe de Rachida Dati.


Arrangé des voitures. L’énergie déployée par les deux hommes semble déjà porter quelques fruits : ainsi les sénateurs “reconnaissent[-ils] quelques vertus à Darmanin”, expliquait un conseiller parlementaire LR, interrogé mercredi par votre infolettre. Exemples des mesures qui ont été, selon le même, “bien vues” : le déblocage de moyens pour que la police achète des Peugeot 5008 ou encore l’adoption en commission des lois de l’Assemblée d’un amendement signé Eric Ciotti en faveur de la création de nouvelles places dans les centres de rétention administrative, les fameux “CRA”.


Détricotage. Pour autant, Bruno Retailleau entend bien amender le projet de loi sur l’immigration à sa sauce : “On fera ‘notre’ projet de loi, celui dont on a la certitude qu’il permettrait de reprendre le contrôle de l’immigration du pays”, assumait-il récemment dans un échange avec Playbook. François-Noël Buffet, dont les travaux ont inspiré le texte de Darmanin, a lui aussi prévenu début février qu’il voudrait sérieusement reprendre la copie.


Et c’est pas fini. Les sénateurs LR se retrouveront le 8 mars prochain pour une réunion de coordination de leurs principaux amendements, selon l’un d’entre eux. Parmi leurs objectifs : restreindre les conditions du regroupement familial ou encore instaurer des quotas d’entrée définis par le Parlement. Un sujet sur lequel Darmanin s’est déjà dit prêt à discuter, fin janvier.


LÀ OU ÇA SE COMPLIQUE. Une fois le texte durci par le Sénat, le ministre de l’Intérieur devra le défendre à l’Assemblée, où l’aile gauche de la Macronie se méfie déjà : le président de la Commission des Lois Sacha Houlié s’est par exemple dit opposé à l’introduction de quotas, mardi.


49 ciao. Or, pour le moment, le cabinet de Darmanin se refuse à envisager d’en passer par la procédure du 49.3 pour faire passer le texte. Le ministre n’est pas seul, puisqu’Elisabeth Borne préfèrerait elle aussi éviter d’avoir à abattre cette carte sur ce texte. “La Première ministre n’a pas d’appétence pour cette procédure”, nous glissait l’air de rien l’un de ses conseillers que nous interrogions sur le sujet la semaine dernière, oubliant peut-être qu’elle y avait déjà eu recours dix fois.


Mais cette fois-ci, plutôt que de passer en force, Matignon entend mettre les LR face à leurs contradictions. L’exécutif part du principe que la droite aura du mal à assumer de ne pas voter un texte de durcissement de la politique migratoire, quoiqu’elle en dise aujourd’hui. Reste une question : le gouvernement serait-il prêt, pour éviter de fournir le moindre prétexte à la droite, à “enterrer” sa mesure de régularisation des travailleurs des métiers en tension, comme croyait le savoir un macroniste bien informé avec qui Playbook échangeait hier soir ?


PLAYBOOK EXPRESS


BORNE CONSULTE. La Première ministre a prévu de s’entretenir cet après-midi avec plusieurs présidents de groupes du Sénat, a appris Playbook. Objet de l’appel, vous l’aurez deviné : la réforme des retraites qui arrive mardi à la Chambre haute. Elisabeth Borne prendra notamment le pouls des deux chefs de la majorité sénatoriale : Bruno Retailleau et Hervé Marseille (encore eux !).


A votre rythme. Comme Playbook vous le racontait hier, l’exécutif s’inquiète de savoir quel sort veulent réserver les sénateurs au texte d’Olivier Dussopt. “Un accord est sur la table”, déclarait hier Olivier Véran sur France Inter, assurant que le gouvernement était “à l’écoute des sénateurs” et “prêt à amender, à modifier et améliorer notre texte là où ça fait sens”.


GUERRE EN UKRAINE


UN AN. L’Union européenne n’est pour l’instant pas parvenue à se mettre d’accord sur une nouvelle série de sanctions contre la Russie hier, alors qu’on passe aujourd’hui le cap de l’année depuis le début de la guerre. C’est pourtant ce qu’avait promis la présidente de la Commission Ursula von der Leyen à Volodymyr Zelensky. Toutefois, un accord semblait cependant à portée de main hier soir, comme vous l’expliquent mes collègues Leonie Kijewski et Jacopo Barigazzi ici. La Pologne demande des restrictions plus fortes sur les importations de caoutchouc synthétique, seul point qui pose encore problème. Une nouvelle réunion est prévue ce matin.


Papy fait de la résistance. Pour marquer l’année de conflit, POLITICO publie une série de reportages. Notre correspondante à Kiev Veronika Melkozerova vous raconte sa rencontre avec le “grand-père” de Bucha. L’homme de 64 ans, qui n’est d’ailleurs pas vraiment grand-père, est connu pour avoir stoppé une colonne russe en faisant exploser un camion-essence avec un lance-roquettes, le 27 février 2022. Le tout, depuis son jardin.


Côté russe. Eva Hartog vous explique comment Vladimir Poutine tente de justifier à son opinion publique la guerre qu’il a lancée contre l’Ukraine, puisant dans l’histoire russe pour y trouver des parallèles de plus en plus farfelus. Lecture à compléter avec cette plongée au cœur du grand événement patriotique qui a eu lieu mercredi dans le stade de Luzhniki de Moscou. Des dizaines de milliers de gens s’y sont rassemblés le jour de la défense de la mère-patrie pour écouter des popstars russes et… le président Poutine.


AUSSI À L’AGENDA


Emmanuel Macron participe à une réunion du G7 en visio, à laquelle est invité Volodymir Zelensky. A 17 heures, le Président reçoit des acteurs du monde agricole d’outre-mer.


Elisabeth Borne reçoit à 10h30 le rapport du conseil d’orientation des infrastructures (COI) et présente un plan d’avenir sur les transports.


Bruno Le Maire est à Bangalore dans le cadre de la réunion du G20 Finances. Gabriel Attal est à New-York où il rencontrera la direction interrégionale des douanes américaines. Gérald Darmanin préside à 9 heures le 3ème comité stratégique relatif à l’avenir de la Corse en présence de Gilles Simeoni et de Marie-Antoinette Maupertuis, présidents du conseil exécutif et de l’Assemblée de Corse. François Braun et Brigitte Macron se rendent à l’hôpital Robert Debré à Paris pour rencontrer des enfants, les équipes médicales et des associations mobilisées dans l’opération Cigogne. Olivier Dussopt se rend à Gevingey et Port-Lesney, dans le Jura, pour visiter un CFA et rencontrer des acteurs de la filière du bois.


Roland Lescure est à Lyon pour promouvoir les métiers de l’industrie auprès de jeunes scolaires. Jean-Christophe Combe se rend dans un centre d’accueil de déplacés ukrainiens du Groupe SOS Solidarités à Puteaux (92). Agnès Pannier-Runacher s’entretient à 10h30 avec Alexandre Saubot, président de France Industrie. A 18h20, Chrysoula Zacharopoulou se rend à l’Arc de Triomphe pour présider la cérémonie de ravivage de la flamme, un an après le début de la guerre en Ukraine, en présence de Vadym Omelchenko, ambassadeur d’Ukraine en France.


Assemblée nationale : A 8h30, mission d’information sur l’évaluation de la mise en œuvre du code de la justice pénale des mineurs.


EELV : conférence de presse à Mulhouse sur le thème “50 ans d’écologie politique en Alsace”.


LR : réunion publique à Pessac d’Aurélien Pradié, précédée d’un point presse.


Samedi : Emmanuel Macron se rend au Salon international de l’Agriculture.


Jean-Christophe Combe se rend à Saint-Rémy en Saône-et-Loire pour visiter un foyer pour adultes handicapés, puis à Chalon-Champforgeuil pour l’inauguration du nouvel espace petite enfance.


NUPES : Meeting à Nantes avec Manon Aubry, Alexis Corbière, Ian Brossat, Boris Vallaud et Johanna Rolland.


Meeting à Chambéry en présence de Mathilde Panot.


MATINALES


7h30. Public Sénat : Cédric Perrin, sénateur LR du Territoire de Belfort.


7h40. France 2 : Marc Fesneau, ministre de l’Agriculture … RTL : Carlos Tavares, DG de Stellantis … RMC : Stanislas Gaudon, délégué général du syndicat de police Alliance.


7h45. Radio J : Jean-François Colosimo, auteur.


7h50. France Inter : Dominique Seux et Thomas Piketty, éditorialiste et économiste … France Info : Mélanie Vogel, sénatrice EELV des Français établis hors de France.


8h00. Public Sénat : Jean-Pierre Raffarin, ancien Premier ministre.


8h15. Europe 1 : Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique … CNEWS : Linda Kebbab, déléguée nationale SGP … France 2 : Bernard-Henri Lévy, écrivain … Sud Radio : Dominique Faure, ministre chargée des Collectivités territoriales … Radio Classique : Hubert Védrine, ancien ministre … BFM Business : Olivier Roussat, DG du groupe Bouygues.


8h20. France Inter : Frédéric Gros, philosophe.


8h30. BFMTV/RMC : Christiane Lambert, présidente de la FNSEA… LCI : Général Jean-Paul Paloméros, ancien chef d’état-major de l’Armée de l’Air.


CARNET


AUJOURD’HUI DANS PARIS INFLUENCE : Ces boîtes qui restent en Russie à tout prix … Notre guide des cryptostars … La médaille à Bezos n’est pas dans le JO, oh ! C’est à 7h30 pour nos abonnés POLITICO Pro.


ANNIVERSAIRES : Emmanuelle Wargon, ancienne ministre chargée du Logement … Geneviève Levy, ancienne députée … Max Mathiasin, député LIOT de Guadeloupe … Patrice Perrot, député -Renaissance de Nièvre … Damien Regnard, sénateur LR des français établis hors de France … Jean-Marc Boyer, sénateur LR du Puy-de-Dôme … Gérard Longuet, sénateur de la Meuse … Catherine Deroche, sénatrice LR de Maine-et-Loire … Martin Malvy, ancien ministre du Budget … François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France … Sylvie Retailleau, ministre de l’Enseignement supérieur.


Samedi : Stéphane Piednoir, sénateur LR de Maine-et-Loire … François Grosdidier, maire LR de Metz … Christophe Ramond, président du conseil départemental du Tarn … Jean-Louis Nadal, ancien magistrat français.


Dimanche : Jean-Baptiste Djebbari, ancien ministre chargé des Transports … Brice Teinturier, directeur général délégué de l’institut de sondages Ipsos … Serge Muller, député RN de Dordogne.


Un grand merci à : nos éditeurs Jules Darmanin et Pauline de Saint Remy, Martin Lagrave pour la veille et Grace Stranger pour la mise en ligne.


ABONNEZ-VOUS aux newsletters de POLITICO (en anglais): Brussels Playbook | London Playbook | London Playbook PM | Playbook Paris | POLITICO Confidential | Sunday Crunch | EU Influence | London Influence | Digital Bridge | China Direct | Berlin Bulletin | D.C. Playbook | D.C. Influence | Global Insider | POLITICO Pro newsletters